Faucon ou faux cul ?

Quand Paul Wolfowitz, grand stratège de salon, menteur, tricheur et moralisateur de première ne joue pas à la guerre avec les 20 ans des gamins qu’il envoie crever pour les intérêts financiers, politiques et idéologiques de son clan, il joue au distributeur de billets de banque et traque la corruption sur la planète et toutLire la suite « Faucon ou faux cul ? »

Un Grolandais à Paris

Dimanche dernier, jour de Pâques, j’ai pas perdu ma journée. (pour une fois) A l’heure ou Monsieur16, Benoît de son prénom, nous la faisait urbi et orbi, j’avais l’insigne honneur d’être invité à une petite sauterie au consulat Grolandais à Paris. Hôtes charmants, invités aimables, buffets copieux, vins délicats ( de Mufflins peut être…) UneLire la suite « Un Grolandais à Paris »

L’AMPHIGOURI DU TRIMARDEUR

Dans la série pause, pouce, pitié, non à la saturation râleuse, l’overdose politicarde, la nausée médiatique, les rumeurs de rumeurs… Tapez A pour – violences à la conjugale Tapez B pour – église à la totologie (salut Zgur) Tapez C pour – paternité à la clandestine Choisissez votre bruit qui court… J’ai décidé cette semaineLire la suite « L’AMPHIGOURI DU TRIMARDEUR »

Finkielkrault et la boîte à outils

La dernière fulgurance débile de Finkielkrault dit philosophe par manque d’imagination s’inscrit probablement dans cette citation anonyme : – Quiconque tient un marteau a tendance à voir tout problème comme un clou – Ce pauvre Finkie donc, névropathe confirmé, qui, comme la fort opportunément défini Philippe lançon – confond ses nerfs avec la pensée –Lire la suite « Finkielkrault et la boîte à outils »

Khalid Cheikh Mohammed – la gueule de l’emploi

L’Amérique de Bush a une propension certaine à se la jouer Hollywood. Elle appréhende le monde à travers un manichéisme puéril, façon noir ou blanc qui catalogue les hommes en gentils (eux) et méchants (les autres), en super héros messianique (eux) ou diabolique (les communistes, les barbus, les communistes barbus). L’Amérique de Bush a unLire la suite « Khalid Cheikh Mohammed – la gueule de l’emploi »

Cool memories

– La tristesse de l’intelligence artificielle est qu’elle est sans artifice, donc sans intelligence -Jean Baudrillard Cool Memories – 1980-1985 Huit jours au fin fond de ma Vallée avec le Dauphiné libéré pour toute info, ça vous décale l’actu vite fait, vous l’écrème, vous la pasteurise. Bref ça vous change l’angle. Le Dauphiné libéré ditLire la suite « Cool memories »

Décollez le papier peint par la pensée

En ces temps de surenchères électorales, doublées d’un chantier d’appartement à rafraîchir et triplée par la besogneuse rédaction de fiches de stage en novlangue indigeste pour mon job, voici la tentative revancharde et salvatrice d’une proposition de séminaire que je soumets à votre clairvoyance… Pour ceux qui seraient franchement et étonnamment intéressés inscrivez vous deLire la suite « Décollez le papier peint par la pensée »